LES FAITS

AAA 300x300L'anévrisme de l'aorte abdominale est une maladie de la paroi artérielle, responsable d'une dilatation localisée de la portion abdominale de l’aorte, qui survient essentiellement chez l’homme à partir de la soixantaine.

Au fil des années, sous l’influence des pulsations cardiaques et de la pression sanguine, l’anévrisme va augmenter de volume et grossir parfois comme un ballon, créant ainsi une fragilité de la paroi de l'aorte.

L'évolution naturelle d’un anévrisme se fait vers l’augmentation inéluctable de son calibre : c'est-à-dire qu’à terme, tout anévrisme est menacé de rupture.

La rupture est la complication essentielle de l’anévrysme.

il s'agit d'une complication dramatique, qui se traduit par une hémorragie interne, mortelle dans plus de 80% des cas. Le risque de rupture augmente avec le diamètre de l'anévrisme, et l'élévation de la pression artérielle. Les autres complications sont les thromboses et embolies artérielles.

En général, tout anévrisme devenu douloureux quel que soit sa taille, ainsi que les anévrismes asymptomatiques de 5 cm de diamètre doivent être opérés.

Anévrisme de l'aorte abdominale?

Qu’est-ce qu'un anévrisme de l'aorte abdominale?

L’Aorte est l'artère la plus large de l'organisme. Elle nait à la sortie du cœur et véhicule le sang oxygéné à l’ensemble de l'organisme.
 
 L arbre Aortique
L'Aorte va traverser le thorax et s’appeler aorte thoracique.
Quand elle arrive au niveau de l'abdomen elle prend le nom d’aorte abdominale et donne naissance à 2 artères importantes : les artères rénales.
En dessous du nombril l'aorte se divise en deux branches que l'on appelle les artères iliaques qui irriguent chacun des deux membres inférieurs.

ANEVRISME ABDOMINAL AORTIC

aorte descendante 2

L'Anévrisme de l'aorte abdominale est une maladie de la paroi artérielle, responsable d'une dilatation localisée de la portion abdominale de l'aorte, qui survient le plus souvent chez l'homme à partir de 60 ans, chez environ 7% de la population.
Situé le plus souvent entre les artères rénales et la bifurcation aortique, l'anévrisme entraine une fragilité de la paroi aortique qui s'affaiblit au point de pouvoir se rompre.
L'anévrisme de l'aorte, contient du caillot (Thrombus) dans 75% des cas.

Les causes essentielles de l'anévrisme aortique

Sont celles de l’athérosclérose, en particulier les facteurs de risque cardio-vasculaire : tabac, hypertension artérielle, cholestérol, diabète...
Il existe des facteurs génétiques avec des formes familiales.

L'anévrisme de l'aorte est le plus souvent asymptomatique.

Sa découverte peut se faire lors de diverses circonstances :
 
-la plupart du temps à l’ occasion d'un examen complémentaire : échographie abdominale, scanner de l’abdomen réalisé pour une autre pathologie, bilan pour artérite des membres inférieurs.
-Au cours d'un examen clinique par la palpation d'une masse abdominale battante.
- à l'occasion d'une complication aiguë
 

Les douleurs sont un symptôme  fréquent

Il s'agit le plus souvent de douleurs sourdes, abdominales, siégeant à  gauche, et au milieu du ventre.

Les douleurs lombaires, sont trompeuses évoquant parfois une lombalgie soulagée par la position "en chien de fusil".

Quoi qu'il en soit  toute douleur venant révéler, ou émailler l'évolution d'un anévrisme jusque-là quiescent, doit être considérée comme un signe d'alarme, et faire craindre  jusqu'à preuve du contraire - une fissuration de l'anévrisme.
 

La complication essentielle de l’anévrisme est la rupture.

L'évolution naturelle d’un anévrisme se fait vers l'augmentation inéluctable de son calibre : c’est-à-dire qu’à terme, tout anévrisme est menacé de rupture.
 
Il s'agit d'une complication dramatique, responsable d'une hémorragie interne, le plus souvent mortelle.
 
Le risque de rupture augmente avec le diamètre de l'anévrisme, et l'augmentation de la pression artérielle.
Cette croissance inexorable de l'anévrisme s'explique par une loi de physique (Loi de Laplace):Plus le diamètre de l’anévrysme augmente, plus la tension sur la paroi de l'aorte n’est élevée.
 
A diamètre égal, les anévrismes sacciformes ont un risque de rupture supérieur aux anévrismes fusiformes.

 Haut de page

Contact

Dr. Alain Azencott
23 Rue Hoche
06400 Cannes (France)
Tél. : (00 33) 04 93 99 77 77
Fax : (00 33) 04 93 68 37 37

Vos questions

Tout savoir sur les maladies vasculaires
Les réponses à vos questions
faq

Restez connecté

S'inscrire à la newsletter

Recherche